Tristan Bleu Océan

Un Arc en ciel dans ma vie … Mes bonheurs et mes emmerdes … Welcome to my life

Découvre-mon démon

Découvre-mon démon

Le syndrome de Dravet (SD) ou épilepsie myoclonique sévère du nourrisson est une forme rare d’épilepsie. Le nombre de personnes atteintes n’est pas connu mais on estime que c’est une maladie rare soit 1 personne sur 20 000 et 1 personne sur 40 000 seraient concernées.

Découvert il y a 30 ans par le docteur Charlotte Dravet, le syndrome a longtemps été confondu avec d’autres types d’épilepsie. La recherche progresse à grands pas et le syndrome est de mieux en mieux connu notamment grâce à la génétique. Malheureusement à ce jour il n’existe toujours pas de remède.

LES CARACTÉRISTIQUES DE LA MALADIE

Les crises convulsives débutent dans la première année de vie alors que le nourrisson se développe normalement. Le plus souvent la première crise se manifeste lors d’un épisode fiévreux consécutif à un vaccin ou problème ORL par exemple.
Le syndrome de Dravet se caractérise par la répétition des crises longues ou très longues avec ou sans fièvre. L’administration d’un anticonvulsant est nécessaire.
Par la suite d’autres formes de types de crises peuvent apparaitre.

Le syndrome de Dravet est dit pharmaco résistant car si les traitements actuels peuvent réduire la fréquence et la durée des crises ils ne les éliminent pas complètement. Le plus souvent plusieurs médicaments sont associés pour lutter contre les crises.

Depuis 2001 on sait que la maladie est associée à la mutation du gène SCN1A- le plus souvent les parents ne sont pas porteurs de cette mutation. Certains enfants présentent toutes les caractéristiques de la maladie mais ils ne sont pas porteurs de cette mutation ainsi d’autres gènes restent à découvrir.

Le syndrome de Dravet se manifeste aussi par des altérations plus ou moins importantes du comportement et des  apprentissages.